Vous êtes ici : Accueil > ACTIONS/PARCOURS > Vu dans les classes > Parcours littéraire G. de Pennart

Documents joints

Publié : 2 juillet
Format PDF Enregistrer au format PDF

Parcours littéraire G. de Pennart

Le Parcours de Lecture cycle 2 permettait de réviser les classiques de G. de Pennart. Ainsi, il proposait de découvrir les albums « Balthazar ! » ; « Sophie, la vache musicienne » ; « Vezmo la sorcière » ; « L’autre » ; « Cambouis » ; « La Présidente » tout au long des 6 semaines du Rallye.

Au delà du travail que nous proposons aux enseignants leur bilan nous permet d’améliorer les parcours proposés, et peut donner des idées d’actions à mener en classe. Ainsi, nous vous proposons les bilans de 2 classes qui se sont investies dans ce parcours :


Voici quelques pistes de notre travail sur les albums de Geoffroy de Pennart.
Nous les avons exploités de différentes façons.
Tout d’abord, nous avons cherché dans la bibliothèque de classe tous les albums que nous avions de cet auteur et nous avons travaillé sur l’évolution de ces dessins mais aussi sur les liens de parenté des personnages rencontrés (voir photo pièce jointe)
Nous avons travaillé l’album de Balthazar en EMC sur les dangers, la prévention , l’album L’autre également mais cette fois sur la jalousie, le sentiment d’abandon et enfin avec Sophie la vache musicienne sur la différence
Pour l’album La présidente, nous avons juste fait une lecture plaisir car il était plus difficile dans la compréhension pour les élèves.
Pour Camboui, nous avons travaillé avec le conte Cendrillon. Nous avons cherché les différences mais aussi tout ce qui nous rappelait le conte. Les élèves ont beaucoup aimé cet album.
Pour Vezmo la sorcière, nous avons travaillé oralement sur les contes , surtout sur les contraires.
Et pour finir, nous avons fait un travail de production d’écrit autour des personnages des albums de Geoffroy de Pennart , nous avons accroché nos travaux afin de présenter les différents personnages rencontrés lors de nos lecture. (voir pièce jointe)

Mme Herny et les CP de l’école Joliot Curie”

Les élèves ont bien adhéré. Le rallye a été réalisé par groupes de 5 (2 CP et 3 GS par groupe) :
L’étape 0 s’est très bien passée. Tous les groupes l’ont réussie. Les CP ont lu les petits résumés aux GS et tous ensemble ont cherché les indices qui permettaient de relier les textes aux albums.
Pour le rallye "Bathazar", nous n’avions qu’une journée donc j’ai proposé la lecture analysée le matin, et seulement le débat : Que se serait-il passé si « le méchant monsieur » n’était pas intervenu ? Invente une autre fin.l’après-midi.
Dans un premier temps, nous y avons répondu oralement. La grande majorité des élèves étaient sûrs que les loups voulaient manger Balthazar parce qu’ils avaient les yeux qui brillent et que les loups mangent les chevreaux. Mais quelques élèves restaient persuadés que ces loups là étaient gentils et qu’ils jouaient réellement avec balthazar.
Dans un deuxième temps, ils se sont mis d’accord par groupe et ont travaillé à l’écrit. Je t’envoie les textes en pièces-jointes.
Par manque de temps, les textes ne pourront pas être retravaillés ; par contre ils ont été lus et commentés par les élèves. Avec des remarques comme "mais il n’y a pas de marmite dans la forêt ou les loups, c’est carnivore, ça ne mange pas de tomates ni de carottes ou encore ils ne peuvent pas pique-niquer car ils n’ont pas pris de repas !
J’ai pris beaucoup de plaisir et les élèves aussi (je crois).
Mme Michel GS-CP à St Jean du Cardonnay

Voici un rapide compte-rendu de la deuxième étape du rallye Pennart avec "Sophie, la vache musicienne".
J’ai réagencé l’activité en mixant le niveau 1 et le niveau 2 pour que les élèves associent le nom de l’orchestre avec les animaux qui le composent, le décor et la raison de l’exclusion de Sophie.
Les élèves ont travaillé par groupes (2 CP et 3 GS par groupe). Aucun des six groupes n’a eu tout bon ; notamment des confusions entre bovidés, bovins, ruminants, et des difficultés à prendre des indices sur les décors. Nous avons refait ensuite le travail collectivement et là, il n’y a plus eu de problèmes car toujours au moins un élève pour argumenter et convaincre à bon escient.
Ensuite, nous avons débattu oralement sur l’importance de l’apparence ou non pour certaines activités : Unanimement, ils ont répondu que l’apparence n’est pas importante pour la musique et que ce qui compte, c’est être bon musicien. Je leur ai demandé si c’était pareil pour toutes sortes d’activités et ils ont dit que oui. Ce qui compte, c’est d’être bon dans le domaine (cuisine, dessin, sport sont les exemples qu’ils ont cités) et que d’être grand ou petit, blanc ou noir, bien habillé ou pas, ça n’est pas ça l’important.
J’ai proposé le niveau 1 pour les activités liées à "Vezmo la sorcière".
Nous avons fait collectivement l’exercice 1, dans lequel il fallait associer les adjectifs aux personnages. Les élèves s’en sont bien sortis, sachant que tous les termes avaient été expliqués lors d’une première lecture de l’album.
Les textes issus du débat sont en pièce jointe. Mes élèves prennent plaisir à imaginer des fins alternatives ; ils ont d’ailleurs beaucoup d’idées et c’est plaisant !
Mme Michel GS-CP à St Jean du Cardonnay

Portfolio automatique :